Publié par : urbancultureqc | décembre 1, 2009

400 mots de rien

Je déteste les chroniqueurs qui prennent tout pour acquis. Les concepts, les idées…

Finalement, je déteste que certaines personnes prennent tout pour acquis.

C’est en lisant une chronique que j’ai trouvée terriblement moche ( que J’AI trouvé moche, on s’entend) parce que justement le chroniqueur imposait son idée, sa simple et unique opinion de jeune chroniqueur, avec toutes ses suppositions acquises et ses préjugés. Jamais dans sa chronique il n’a su déployer d’autres alternatives. Il n’a pas vu plus loin que le bout de son nez. Il s’est borné à une seule ligne, à laquelle il s’est accroché pour en rester là. Un début et une fin, au même et unique point. C’est à peine s’il a réussi à faire un tour sur lui-même, autour de son nombril. Et bien non, il n’en est pas sorti. Il a isolé son idée, il a restreint sa pensée à son propre esprit. Il n’a pas su en évoquer la portée. 400 mots de …rien. Et dans la Presse en plus….

On ne peut pas être chroniqueur d’opinion en croyant dur comme fer que ce qu’on annonce, que ce qu’on émet et qu’on transmet aux autres comme idée, c’est la vérité. On peut se garder un peu d’humilité par rapport aux opinions. En espérant ne rien vous apprendre, NON toutes les opinions de se valent pas!!! Sortez du relativisme je vous prie.

On ne peut écrire pour le public, à grande échelle, en écrivant des diktats. On ne peut supposer, même lorsqu’il s’agit d’opinion pure, qu’on a raison, indubitablement.

Supposer qu’on a raison, et que ce qu’on avance est la vérité, c’est être terriblement immature intellectuellement. Il faut se remettre en doute continuellement, pour avancer dans nos idées, sans toutefois tomber dans le scepticisme.

Gardons en tête ici que cette idée de sortir de sa zone de confort intellectuel s’applique à la vie en général aussi. Si l’on continue de prendre pour acquis les gens qui nous entoure et les convictions sans jamais se questionner, on s’enlise, on s’ankylose. On en reste là, et on s’enfonce.

N’en demeure pas moins qu’ici, il s’agit seulement de mon avis.

Mais lisez Descartes…

E.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :